Donner l’accès à des formations agricoles

En 2014, le projet pour lequel nous vous proposons de courir se trouve en République Démocratique du Congo, dans la province du Bas Congo.

Il concerne 200 familles de paysans qui cultivent principalement des cultures vivrières* telles que du manioc, maïs, haricots, arachides, oignons…

Le problème est que les pratiques culturales ne sont pas toujours très optimales, et ces paysans ne s’en rendent pas compte car ils ont toujours fait comme ça, et ne connaissent aucune autre manière de faire. Se trouvant dans des zones reculées, ils n’ont pas accès à des formations agricoles, ni à des intrants de qualité (semences, boutures*) et ne pourraient de toute façon pas se les payer !

Le but de ce projet est donc de les former à de nouvelles techniques afin de mieux travailler, afin de produire plus et de meilleure qualité ! En effet, les familles ont souvent de la difficulté à produire suffisamment, même pour leur propre consommation.

RD Congo, champ d'oignons
RD Congo, champ d’oignons
Femme coupant le manioc
Femme coupant le manioc

Pour cela, le CEPROMOR, partenaire chrétien du SEL sur place va mettre en place plusieurs choses :

– Ces familles seront formées à de nouvelles techniques par un technicien agricole. La formation se fera essentiellement sur le terrain, dans les champs. Le technicien sera là pour encadrer les participants, les conseiller, permettre les échanges et les discussions avec d’autres paysans…

– Ces paysans vont aussi recevoir des « kits agricoles » qui contiennent des boutures* améliorées de manioc, de patate douce, ainsi que des semences…

C’est donc un changement durable que va permettre ce projet, dans la vie de ces 200 familles !

Ce projet nécessite 12 500€ afin d’être financé dans son intégralité.

* Cultures vivrières : cultures employées pour la consommation locale
* Bouture : bout (ou branche, rameau, fragment) d’une plante que l’on met en terre afin d’obtenir une nouvelle pousse